Dernières informations

Ma sélection de la semaine, Esprit de service #110

#Management

S’éloigner du schéma classique de l’évaluation annuelle deux fois par an : voici le constat de l’Institut Top Employer qui s’est penché sur les pratiques d’évaluation des entreprises détenant sa certification, comme le groupe La Poste, Castorama ou encore la SNCF. Afin d’être plus réactives aux évolutions du marché et aux changements internes, certaines entreprises n’hésitent pas à opter pour une fréquence d’évaluations plus soutenue (2,6 par an), ou plutôt d’échanges personnalisés. En plus de rappeler la stratégie de l’entreprise, ces entretiens permettent de rapprocher managers et collaborateurs, dans un contexte déconnecté des objectifs de rémunération, où le manager tient davantage le rôle de conseiller.

Le feedback est également important pour ces entreprises, en particulier quand il vient des N+2, des managers fonctionnels ou des chefs de projet. Il y a encore du progrès à faire en ce qui concerne les retours des collaborateurs directs, moins pris en compte en France que dans le reste de l’Europe (12 % contre 38 %).

Déterminer le bon équilibre entre l’évaluation des performances et la proximité entre collaborateurs et managers comme levier de motivation, un enjeu des Top Employers à retrouver sur le Journal du Net.

 

#Marques et réseaux sociaux

L’utilisation et le positionnement des réseaux sociaux, un autre enjeu important pour les entreprises. Le journal Les Echos a adressé cette problématique, en soulignant le fait que les marques ont longtemps considéré les réseaux sociaux autonomes. Or, ces nouveaux usages ont entraîné de nouveaux besoins de la part des clients. Basés sur le principe d’échange, l’interaction avec la marque est devenue plus exigeante.

L’auteur de l’article rappelle également que les réseaux sociaux ne sont pas une fin en soi et qu’ils sont davantage des moyens. Ils ne suffisent donc pas à faire vivre au consommateur une expérience riche et unique. La transformation se fait d’abord en interne, avec comme point de départ l’équilibre des attentions. Les marques doivent considérer et satisfaire leurs équipes de la même manière que leurs clients. Une réflexion très intéressante à découvrir sur le site des Echos.

Ce message a 0 commentaire

Laisser un commentaire


*