Dernières informations

Réalité virtuelle, smart data et La Banque Postale qui mise sur Facebook pour ses conseillers | Esprit de Service #193

Quand la réalité virtuelle bouscule l’expérience client

 

La réalité virtuelle n’est plus l’apanage des jeux vidéo. La grande consommation, l’automobile, le commerce… Tous les secteurs s’emparent désormais des formidables opportunités que représente la 3D et la réalité augmentée pour enrichir et ré-enchanter l’expérience client.

Ainsi, les marques Audi et Volvo proposent à leurs clients d’enfiler un casque de réalité virtuelle pour choisir leur voiture, tandis que des marques de cosmétiques proposent à leurs clientes de tester en direct différents maquillages virtuellement. À l’heure où les clients ne veulent plus uniquement acheter un produit, mais vivre une expérience unique, les technologies 3D apportent ce supplément d’âme désormais indispensable pour séduire les consommateurs.

 

Source : Les Echos

 

Smart data et expérience client

Le One to One Monaco réunissait du 23 au 25 mars les acteurs du e-commerce, et le mobile était au coeur des débats. Parmi les enjeux soulevés à cette occasion, le fait que 50% des recherches effectuées sur Google proviennent de smartphones et que ces derniers dessinent de plus en plus les usages en ligne.

Dans ce contexte, comment inventer l’expérience client de demain ? En adoptant une stratégie de smart data, basée sur trois axes : être pertinent, être présent et être rapide.

 

Source : E Commerce

 

La Banque Postale mise sur les profils Facebook de ses conseillers

Pour créer du contenu en ligne mais surtout enrichir l’expérience client, la Banque Postale mise sur le potentiel de Facebook en créant des profils à ses conseillers commerciaux. L’idée ? Une cinquantaine de conseillers bancaires volontaires testent depuis juin dernier la mise en place de pages Facebook personnelles « officielles ». Passerelle entre l’esprit corporate du groupe (à travers la publication de visuels et contenus validés en amont) et la personnalisation (les conseillers sont libres de personnaliser leurs comptes), ces profils en ligne permettent aux clients du groupe de profiter d’un nouveau canal d’information. « C’est le conseiller qui pousse du contenu. S’il voit qu’un client est réceptif, il peut engager une discussion avec lui, et dans un deuxième temps convenir d’un rendez-vous physique ou téléphonique », souligne le responsable de la communication digitale.

 

Source : Action Co

Ce message a 0 commentaire

Laisser un commentaire


*