Dernières informations

Mesurer la satisfaction client, scanner ses courses à domicile et la recherche d’expériences touristiques | Esprit de Service #192

Mesurer la satisfaction client pour s’améliorer au jour le jour

Alors que les clients sont de plus en plus exigeants, et que la concurrence en ligne est à portée de clic, l’expérience client est plus que jamais le nerf de la guerre pour la progression des entreprises. Et comment mieux connaitre le taux de satisfaction de ses clients, si ce n’est en étant à l’écoute de ces derniers ? Pour recueillir et mesurer leurs impressions, positives ou négatives, les entreprises ont à leur disposition multitudes d’outils : recueillir les réclamations en interne, surveiller les réseaux sociaux, soumettre des questionnaires… C’est la combinaison de ces différents leviers qui permet à une entreprise de repérer les irritants tout comme les points forts dans l’expérience qu’elle propose, et ainsi de s’adapter et de progresser, jour après jour.

Source : L’Express

 

Scanner ses courses à domicile ou quand Carrefour simplifie la vie de ses clients

Faire ses courses en ligne, c’est bien. Pouvoir scanner les produits que l’on souhaite acheter directement depuis sa cuisine, c’est encore mieux. Alors qu’un quart de sa clientèle est déjà séduite par sa solution de Drive, l’enseigne Carrefour va plus loin dans l’expérience connectée, en proposant à ses consommateurs de préparer en temps réel leurs courses. Baptisé Pikit, ce service s’appuie sur un objet connecté intuitif, à accrocher à son réfrigérateur, qui permet de scanner les codes barres des produits que l’on souhaite racheter ou bien de dicter sa liste d’achat via un micro intégré. Le consommateur peut ensuite directement valider sa commande ou bien passer par le site ou l’application de l’enseigne pour la finaliser, avant d’aller la chercher dans le drive le plus proche. La promesse de cette offre multicanale : diviser par trois le temps dédié aux achats.

Source : Relation Client

 

Le touriste ne veut plus des destinations mais des expériences

Salon de la transformation numérique, l’édition 2016 du Cebit de Hanovre a mis en lumière les évolutions du tourisme grâce au digital. Face à des clients de plus en plus connectés, qui ont modifié leurs usages, en allant chercher par exemple les informations relatives à leur voyage sur les réseaux sociaux, le secteur doit s’adapter. Notamment en ne proposant plus seulement des destinations, mais des expériences pour répondre aux attentes des clients : ces derniers ne partent plus à Marrakech, « mais aux portes du désert », et l’offre en ligne des agences doit désormais s’adapter à cette approche « expérience centric », en misant entre autres sur la personnalisation des offres.

Source : L’Usine Digitale

Ce message a 0 commentaire

Laisser un commentaire


*