Dernières informations

« L’Innovation des services », dans la revue Sociétal 2014

« France : la fin du déni ? », c’est le titre de l’ édition 2014 de la célèbre revue Sociétal, éditée par l’Institut de l’Entreprise, sous la direction de Jean-Marc Daniel et de Frédéric Monlouis-Felicité. Cet ouvrage que l’on trouve en vente en librairie depuis le 6 mars 2014, rassemble 40 auteurs de premiers plans (économistes, universitaires, hauts-fonctionnaires, patrons, cadres dirigeants…).

Il propose 30 analyses autour de 5 thèmes majeurs – compétitivité des entreprises, politique économique, performance publique, marché du travail et cohésion sociale, management et communication… Chaque année, cette « somme » de références propose un décryptage des enjeux économiques et sociaux qui animent la société française.  Parmi les auteurs sélectionnés, on trouve Patrick Artus, David Thesmar et Augustin Landier, Denis Kessler, Michel Taly, Jean Peyrelevade… En ce qui me concerne, j’ai eu le plaisir de pouvoir apporter ma pierre à l’édifice avec « Innover dans les services : pourquoi et comment la France peut gagner.»

Au travers de ce sujet stratégique, j’ai réaffirmé que la France avait un  défi à relever et qu’en avoir conscience, c’était – pour s’inscrire dans la thématique de l’ouvrage – accepter de « mettre fin au déni ». Notre pays a de nombreux atouts et le futur marché mondial des services est évalué à 40 milliards d’euros (PIB) dans les pays émergents en 2022. Mais la concurrence mondiale est rude et les pays émergents ne sont pas seulement des marchés à conquérir, ce sont aussi de nouveaux concurrents qui viennent challenger nos entreprises. Or «la France des services pâtit aujourd’hui d’une faible dynamique d’exportation (+8,8% par an, contre 13,9% pour la moyenne OCDE sur la période 2000-2008), et ne bénéficie pas de filières d’excellence comme c’est le cas pour d’autres pays. Il faut donc tout mettre en oeuvre pour changer la donne. Si la France s’endort sur ses lauriers et si elle n’innove pas, elle risque alors de passer à côté d’opportunités. Pour être à la hauteur des enjeux en présence, nos entreprises de service n’ont qu’une seule solution : l’innovation. Design de service, norme d’excellence service, soutien à l’innovation de service et mise en place d’un environnement favorable… nous évoquons différentes pistes à explorer pour encourager l’innovation de services en France et donner toutes les chances qu’ils méritent à nos fleurons nationaux et nos start-up de demain pour conquérir de nouveaux marchés et créer des emplois. Autant d’enjeux que je compte bien défendre dans le cadre de mes nouvelles responsabilités à la Commission Nationale des Services.

Ce message a 0 commentaire

Laisser un commentaire


*