Dernières informations

Fête des services :  »La France n’exploite pas ses atouts » (mon interview dans le journal Metro)

PRIX – Lundi soir, au siège du Medef, seront récompensées les entreprises de services les plus innovantes, dans le cadre de la Fête des services. A l’initiative de ce concours, Xavier Quérat-Hément dresse le bilan de cette première édition qui en appelle d’autres

La fête des services va décerner ses prix ce lundi soir. Comment est née cette idée ?
En France, il existe une opposition stérile entre d’un côté l’industrie, qui serait  »noble » et qu’il faut à tout prix protéger, et de l’autre les services qui font l’objet de moins d’attention car les risques de délocalisations et de compétitivité se posent avec moins d’acuité – ce qui, d’ailleurs, est de moins en moins vrai. Ceci est faux, d’abord parce que les deux secteurs sont complémentaires. Mais surtout, cette vision des choses démontre que les services ne sont pas considérés comme un véritable enjeu national, créateurs de richesses et d’emplois.

Du coup, avec quelques-uns, nous avons donc profité de la mise en place de la Commission nationale des services (CNS) par le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, en juin dernier, pour mettre en valeur les services innovants. De là est née la Fête des services, avec en point d’orgue un concours qui récompense les entreprises les plus inventives qui simplifient la vie des gens.

Lire l’interview dans le journal Metro 

Lire également l’article Fête des Services : Allô-Mairie.com grand vainqueur 2013.

Ce message a 0 commentaire

Laisser un commentaire


*