Dernières informations

Esprit de service #134 : Smart City et Exposition universelle 2025

Le #numérique et la #ville

Le directeur exécutif de New Cities Foundation, Mathieu Lefevre, présent au HUBBDAY, en est persuadé : le 21ème siècle sera le siècle des villes intelligentes. Et plus encore.

Selon lui, la notion de « Smart City » n’est aujourd’hui pas assez reliée, car les villes intelligentes sont bel et bien pensées pour être utilisées par une population. Si aujourd’hui, Paris est bien placée quant à l’économie du partage, avec les Autolib et les Vélib, par exemple, son environnement et son climat ne lui permettent pas de rivaliser avec une ville comme Singapour. La version 1 des « Smart Cities » était autonome, la V2 mettra les usages au coeur de sa problématique.

Les acteurs d’aujourd’hui permettront de construire ces « Smart Cities », notamment les startups qui développent de plus en plus de produits et services adaptés aux utilisations futures de notre quotidien. User, AirBnB… Ces startups n’existent pas uniquement de par leur service, mais aussi et surtout car la ville telle qu’elle est aujourd’hui leur permet d’exister.

A noter que sur le sujet des Smart Cities, le Groupe La Poste travaille sur plusieurs projets de logistique urbaine responsable.

 

Une #Expo #universelle innovante

Depuis 4 mois, 200 étudiants de 12 grandes écoles et universités françaises travaillent sur l’Exposition Universelle de 2025. La candidature française sera originale car collaborative, comme le souligne le journal La Tribune, le but étant de proposer un projet qui permettra de fédérer et de mobiliser. Les étudiants travaillent sur 6 chantiers, parmi eux :

• La transformation de la Gare de l’Est en pavillon d’accueil des 15 pays du Pacifique Sud

• Châtelet-Les Halles transformée en création numérique collaborative

• La création d’un parcours visiteurs mettant en avant des oeuvres numériques

Les écoles de commerce ont aussi mis leur grain de sel dans ce projet : les étudiants de l’ESCP Europe ont réalisé le premier business plan de l’Expo. En travaillant sur la réduction des dépenses, ils ont estimé le coût global de l’opération à 2.7 milliards d’euros, les recettes de l’Expo étant estimées à 3.6 milliards. Des recettes récoltées de façon innovante avec par exemple le Pop Up bus, un service de transport à la demande qui circulera de nuit.

Ce message a 0 commentaire

Laisser un commentaire


*