« Au service de l’Esprit de service » (série) – N°2- Le Groupement des Professions de Services

« Au service de l’Esprit de service » (série)

Dans notre série de présentations des instances de service, après l’AFNOR, voici venu le tour du GPS, le Groupement des Professions de Services (MEDEF).

Zoom sur les acteurs du secteur des services – N°2- Le Groupement des Professions de Services 

Le Groupement des Professions de Services a été créé par Georges Drouin en 2003, à la suite du colloque Avantages Services. Il est actuellement présidé par Christian Nibourel (Président d’Accenture et membre du conseil exécutif du Medef). Cette instance fut la première à fédérer les professions de services en France au sein du Medef.Le Groupement des Professions de Services regroupe 25 fédérations de services membres du Medef (AACC, FFP, SNARR, SYNTEC, UMIH…) et 24 grandes entreprises (On retrouve parmi eux des grands noms tels que Le Groupe la Poste, Acadomia, Accenture, Accor, Veolia, Randstad, Sodexo…), représentant les secteurs des activités financières, des transports, des services aux entreprises, des services aux particuliers, des services à la personne et des services aux collectivités. Il a ouvert des chantiers sur plusieurs thématiques liées aux enjeux des services en France : emploi et travail, client, secteurs d’avenir, innovation, formation, charges sociales et fiscalité, droit du travail, environnement réglementaire… On lui doit également le baromètre économique des services en France.

Voici quelques-unes des grandes propositions défendues par le GPS :

  1. Faire de « l’esprit des Services » une compétence majeure et reconnue : créer un bloc de compétences « relation client » interbranches des services.
  2. « Orienter notre système de formation vers les emplois de services de demain. »
  3. Porter « l’esprit des Services » à l’international. 
  4. Mieux mesurer l’activité des Services à l’international.
  5. Innovation dans les services

(Découvrez l’ensemble des dix propositions ici )

Enfin, le GPS est présent et joue un rôle stratégique au sein de la Commission Nationale des Services qui a été lancée par Arnaud Montebourg, par le biais de Christian Nibourel qui en est le vice-président.

En tant que membre du Comex du GPS, je m’engage activement pour faire connaître les enjeux du secteur. Ainsi, l’année passée, j’ai initié et présidé la Fête des services. Le GPS permet de renforcer le dialogue avec les pouvoirs publics afin que ceux-ci puissent mieux entendre la cause des services en France et leur donnent enfin la place qu’ils méritent au sein de notre économie.

Quelques liens utiles :

Site du GPS http://www.gps.asso.fr/

Interview de Christian Nibourel dans l’Opinion Gare au risque de délocalisation
 des activités de services

 

Ce message a 0 commentaire

Laisser un commentaire


*